Les polices d’invalidité de longue durée sont très différentes de l’assurance qui est légalement obligatoire (comme l’assurance automobile, par exemple). Parce que vous n’êtes pas obligé d’en avoir, il n’existe pas de police « standard ». Les polices d’ILD sont entièrement personnalisées et peuvent être complètement différentes les unes des autres.

Cette particularité peut être pratique lorsque vous êtes à la recherche de la couverture d’assurance dont vous avez besoin, mais cela signifie aussi que faire une réclamation peut être très complexe. L’information que vous retrouverez en ligne pourrait ne pas s’appliquer du tout à votre situation particulière. Si vous êtes dans un syndicat, votre convention collective peut également avoir un effet sur la façon dont votre police d’assurance fonctionne.

Voici les étapes de base d’une réclamation d’ILD. Toutefois, parce que chaque police est différente, nous vous recommandons fortement de parler à un avocat au sujet de votre réclamation.

Entamez une réclamation d’invalidité de courte durée

Vous serez seulement admissible pour l’invalidité de longue durée après une « période d’interdiction » (parfois appelé « période d’élimination ») d’une durée habituelle de 60, 90 ou 120 jours. Dans l’intervalle, vous devriez ouvrir une réclamation pour l’invalidité de courte durée, si vous avez une couverture de ce genre.

Présentez une demande de prestations d’assurance-emploi

Les prestations de maladie d’assurance-emploi sont disponibles pour 15 semaines à la suite d’un accident qui vous empêche de travailler pendant plus de 2 semaines. Vous pouvez visiter le site Web de Service Canada pour plus d’informations ou appeler Service Canada au 1-800-206-7218.

Demandez votre assurance invalidité

Faites une réclamation auprès de votre assurance invalidité si vous n’avez pas été en mesure de travailler pendant plus longtemps que la période d’exclusion spécifiée dans le contrat (généralement de 60, 90 ou 120 jours).

Lisez attentivement : Assurez-vous de lire votre contrat de très près (ou bien faites appel à un avocat pour vous aider). Les polices d’ILD varient beaucoup de l’une à l’autre.

Attendez l’approbation ou le refus

Si votre réclamation est approuvée, super ! Si votre demande est refusée, votre compagnie d’assurance offre probablement un « appel » où ils réévalueront votre demande.

Communiquez avec un avocat

Malheureusement, le processus d’appel est rarement fructueux. Nous vous suggérons de communiquer avec un avocat immédiatement si votre demande a été refusée, plutôt que d’attendre des semaines ou des mois pour que la compagnie d’assurance évalue votre demande une deuxième fois.

Il se peut que l’assureur mette fin à vos prestations même après que vous en ayez reçu pendant un certain temps. Cela se produit habituellement après deux ans en raison d’un changement dans la façon dont l’assureur détermine si vous êtes valide. Même si vos prestations se terminent à ce stade, vous avez peut-être quand même toujours droit à des prestations.  

Parfois, le contrat prétendra que vous devez encore faire un appel avant de pouvoir poursuivre l’assureur pour obtenir des prestations, mais votre avocat pourra vous indiquer si cela est réellement nécessaire.

Prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada

Si vous avez été en arrêt de travail pendant au moins un an et que vous avez récemment cotisé au RPC (il est généralement retiré de votre chèque de paie automatiquement), vous pourriez avoir accès à des prestations d’invalidité du RPC. Vous aurez à répondre à des exigences médicales afin de qualifier pour ce qu’ils considèrent être une invalidité « grave et prolongée ». Un avocat ayant de l’expérience dans des réclamations d’invalidité peut vous aider.

Ai-je vraiment besoin d’un avocat ?

L’embauche d’un avocat spécialisé en préjudices corporels est facultative. Vous pouvez choisir de traiter votre réclamation d’assurance seul si vous le souhaitez.

Certains choississent de le faire eux-mêmes pour économiser sur les frais juridiques, mais nous croyons que dans ces cas, le résultat sera pire que s’ils avaient embauché un avocat spécialisé en préjudices corporels pour les représenter.

La compagnie d’assurance a toute une équipe d’experts et d’avocats de son côté qui cherche à faire en sorte que les paiements d’assurance — y compris les vôtres — soient aussi petits que possible. Un avocat spécialisé en préjudices corporels se battra pour vous afin de s’assurer que vous obteniez la pleine compensation que vous méritez.

Ce que disent nos clients

Je suis très reconnaissante de Fidelis et de mon avocate Marie-Josée pour ses conseils tout au long de ce processus.

SO