Avez-vous été blessé dans un accident? Avez-vous besoin de traitements médicaux immédiats? Êtes-vous incapable de travailler à cause de l'accident?

Saviez-vous que des indemnités sont disponibles immédiatement, peu importe qui est la personne responsable de l'accident? On les appelle « indemnisations sans égard à la faute » ou « indemnisations du Chapitre B ».

Les indemnités du Chapitre B sont incluses dans toutes les polices d’assurance de véhicule à moteur du Nouveau-Brunswick. Elles protègent toutes les personnes qui ont été blessées dans un accident de véhicule à moteur, y compris les passagers et les piétons, peu importe qui a causé l'accident.

Par exemple, le Chapitre B peut indemniser des dépenses telles que :

  • Les pertes de revenus, jusqu'à un maximum de 250 $ par semaine;
  • Les traitements médicaux prescrits par votre médecin, notamment la physiothérapie, la massothérapie, les psychologues et plus encore;
  • Le remboursement de vos dépenses pour vous rendre à vos rendez-vous médicaux et en revenir;
  • Tous les médicaments sur ordonnance nécessaires au rétablissement.

Mais faites attention : ces indemnités ne sont pas automatiques. Il y a quelques étapes à suivre afin de les recevoir :

  • Premièrement, pour faire une réclamation en vertu du Chapitre B, vous devez informer votre compagnie d’assurance de l’accident dès que possible.
  • Ensuite, ils vous demanderont de fournir des informations supplémentaires à l’appui de votre demande. Ils peuvent également vous demander de consulter un médecin en particulier qui leur fera un rapport.
  • Et il arrive quoi par la suite? La plupart du temps, tout se passe bien et vous pouvez commencer à recevoir vos indemnités dans les 30 jours suivant votre demande.

Mais parfois, la compagnie d’assurance ne remplit pas ses engagements. Elle peut refuser de payer ou cesser soudainement de payer, ou elle peut vous intimider en demandant des informations qu'elle possède déjà. Elle peut également essayer de dicter qui vous devriez voir pour des traitements.

C’est là où Fidelis peut vous aider. Les gens qui travaillent chez la compagnie d’assurance ne sont pas des médecins et n’ont pas l’autorité de vous dire de retourner au travail ou d’interrompre certains traitements médicaux. Ne vous laissez pas faire. Si vous ne bénéficiez pas des avantages auxquels vous avez droit, appelez Fidelis pour une consultation sans frais